L’automne est là.

Autumn leaf

Et voilà, l’automne est déjà là. J’espère que vous avez bien profitez de l’été, nous repartons doucement vers des journées plus courtes et plus froides! Bon personnellement, je suis soulagée que les températures aient un peu baissé, car ce n’était vraiment plus possible sur la fin.

L’automne pour moi, c’est le moment où je stoppe doucement les ouvertures de parcelles pour les passer au repos total. C’est aussi le moment où je ferme une partie du paddock de peur d’un accident de chasse.

Si tout se passe bien, durant cette saison je devrais :

  • replanter des cyprès dans ma haie (là où il y a les trous)
  • ressemer une partie de parcelle qui est complètement morte
  • fertiliser toutes les parcelles avec le fumier
  • améliorer le paddock pour l’amener à devenir un vrai paddock paradise.
  • Finir le débourrage de Coccinelle

De beau projet, qui a dit que l’automne était synonyme de tranquillité?

Mettre sa bombe…. ou pas?

Étiquettes

, , ,

Ce post n’a pas pour but de lyncher qui que ce soit, ni d’imposer une façon de faire, loin de là, je vais seulement vous parlez de mon expérience et de mon ressenti vis à vis de la bombe et du fait de la porter ou non.

Lorsque j’ai commencé l’équitation, mon premier achat, conseillé par ma monitrice, fût une bombe. Lorsque j’ai dû positionner ce drôle de casque sur ma tête, disons le honnêtement je me suis trouvée vraiment ridicule et moche. La bombe ça n’a rien de glamour, ni de classe, contrairement à d’autres casques (comme ceux des motos par exemple). Bref, j’ai eu beaucoup de mal à m’accepter avec.

561125_4202843467107_1131033910_n

Puis, les premières séances se faisant et les premières chutes se présentant, je commence a bien aimer cette petite protection sur ma tête. Mes cours continuent, mon niveau monte (doucement) et je finis par acheter ma jument Rytminka que je ramène chez moi.

La, dans mon champ, seule au monde, le port de la bombe me devient moins automatique. Ma jument est un Amour, et nous sommes dans un endroit qu’elle connaît par coeur : son pré. Je délaisse la bombe facilement et je découvre les joies et les plaisirs des galopades avec les cheveux dans le vent! Le bonheur, et en plus je fais beaucoup plus classe.

578373_4449673197696_1900032933_n

Bien sûr en extérieur (c’est à dire hors du pré), je monte toujours en bombe. Avec les beaux jours, on croise plus de cavalières/cavaliers et j’en découvre un bon nombre sans bombe, qui me regardent comme une débutante au vue de ma bombe par les chaleurs estivales. Je commence à me demander si je ne suis pas « bête » de garder ma bombe alors qu’il fait super chaud, que je transpire à grosse goutte à cause d’elle, que ma jument ne me fait pas de « sale » coup en extérieur surtout que je ne fais que du pas!

Je finis par me lancer sans, même en extérieur et, pfiuuuuu qu’est-ce-que je me sens mieux! Plus libre, plus sûre de moi et puis je donne l’image de quelqu’un qui sait gérer car je n’ai pas de protection!

379355_10200207794135298_537345598_n

Et voilà qu’un jour, bien installé sur mon canapé, je lis cet article. Une jeune fille part en balade avec sa soeur sur un chemin interdit pour les engins motorisés. Malheureusement pour elle, des gens auront bravé cette interdiction et seraient passés en quad prêt des chevaux, créant la panique et la chute de la plus grande. Cette dernière est malheureusement décédée.

Ce jour là j’ai compris. Que le plus grand danger ne venait pas automatiquement de ma jument, mais des autres et surtout des abrutis qui aiment passer prêt des chevaux à fond, ne se rendant pas compte du danger que cela nous fait encourir. Tout d’un coup, j’ai trouvé la protection de ma bombe bien ridicule par rapport au nombreux danger de l’extérieur.

Depuis ce jour, je porte ma bombe systématiquement en extérieur.

Reprise en douceur

dscn7454

C’est la rentrée, et après un mois d’arrêt forcé à cause de problème au niveau des épaules, j’ai repris doucement depuis le 1 Septembre. Que ce soit pour Rytminka ou pour Coccinelle, on a repris un petit rythme de travail.

J’essai de monter Ryry au moins une fois par semaine. Il faut que je profite avant que le temps ne se gâte et que je ne puisse plus autant partir en balade. Nos petites escapades se passent bien, on fait un peu de trotting et des petits galops. J’adore monter ma grosse.

Pour Coccinelle on a repris le travail. Je pensais que ce mois de coupure, j’allais le payer. Mais non, j’ai pu reprendre là où nous en étions sans soucis. Je fais de petite séance de 15 min à 30 min max. Je ménage mes épaules et j’essais de ne pas trop la dégoûter du boulot vue qu’on bosse tous les deux jours.

Tout se passe bien, et aujourd’hui nous avons franchi un nouveau cap : le pas en étant à califourchon sur son dos. On a eu du mal à passer ça toutes les deux. Elle qui n’osait pas marcher quand j’étais dessus et moi qui étais tellement stressée à l’idée qu’elle puisse partir en saut de mouton, c’était compliqué!

moi-sur-coccinelle

Mais la, durant la séance, Coccinelle était bien, elle mâchouillait son mors pendant que je montais en sac à patate et même en mode « moto ». C’était le moment idéale, et puis on ne pas indéfiniment repousser. J’étais un peu stressée, puis j’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai demandé de marcher. Elle a longuement hésité et quand j’ai senti qu’elle voulait y aller, je l’ai vivement encouragée et elle a fait un timide pas. J’ai félicité et j’ai incité à recommencer et elle a avancé encore un petit peu, puis je suis descendue pour la caresser et la récompenser. Je suis remontée et on a marché un ptit peu plus et je suis redescendue la féliciter et on a stoppé la dessus. J’étais sur un petit nuage. Ma Coc’s me vend du rêve en ce moment.

Guide fédéral galop 2

Étiquettes

, ,

guide-federal-galop-r-2

Information générale

Titre :Guide fédéral galop 2

Auteur : FFE

Edition : FFE

Pages : 83

Prix : 10€

Ma note : 7/10

Contenu :

Comme tous les guides fédéraux pour les galops, ils expliquent en détail en quoi va consister le passage du galop. Pour ici, nous avons donc un guide officiel pour préparer et passer son galop 2.

Mon avis :

Pourquoi s’intéresser à un tel livre alors que j’ai mon galop 3? Par curiosité! Le programme des galops n’est plus le même que lorsque je l’avais passé. A présent une partie mener son cheval en main est présente/ travail à pied, chose qu’il n’y avait pas du tout auparavant. A mon sens cela est une bonne chose et je suis contente de voir de tel exercice.

Après niveau contenu, honnêtement comparé à mon vieux livre sur les galops (1 à 4), je trouve le contenu très léger et simplifié. Il se tourne surtout vers un public jeune, ressemblant assez aux livres d’école par sa mise en page et ses encadrements « à retenir ».

Par contre, certaines choses m’ont vraiment dérangé dans ce livre, comme la partie « distribuer les aliments ». Il est conseillé de vite donner la ration au cheval afin que ce dernier ne s’agace pas… Il est aussi conseillé de ne pas rester à côté d’un cheval qui mange et surtout, le foin doit être distribué en petite quantité!

Alors désolé, mais si un cheval s’agace parce que tu mets du temps pour le nourrir, pour moi il y a un problème. Soit le cheval a trèèèèèèès faim, soit il n’est pas éduqué correctement.

Lorsque je vais nourrir mes grosses, elles restent à une distance d’un mètre, et elles savent qu’elles n’ont pas le droit de venir manger dans la brouette qui contient le foin, ni de taper dans le filet que je remplis. Les rares fois où trop pressé, l’une d’elle le fait, je la chasse de suite et je la chasse même après quand j’autorise les autres à venir. Afin qu’elle se souvienne bien qu’il y a des règles. Et honnêtement, la distribution des repas se fait sans soucis.

Alors peut-être que le problème, c’est qu’effectivement lors de la distribution des granulés les chevaux sont plus agités, mais honnêtement si, contrairement au dire du livre, on donnerait du foin en quantité normal, je doute qu’il y aurait de véritable risque lors de la distribution des repas. Certes les chevaux seraient toujours plus « bougeant » mais pas de quoi devoir stipuler dans un guide officiel : de ne pas rester prêt d’un cheval lorsqu’il mange!

Sinon, dans l’ensemble, le guide n’est pas trop mal.

 

L’entretien de sa clôture

Étiquettes

, , , ,

Grand rêve d’un grand nombre de cavalier, avoir son cheval à la maison est effectivement plus économique en argent, mais pas en temps! Et bien qu’au tout début l’on débourse une grande somme d’argent pour réaliser la clôture de notre ou nos protégés, elle n’est malheureusement pas éternelle!

Alors concrètement, l’entretien d’une clôture ça revient à combien? Difficile à chiffrer, car tout va dépendre des matériaux utilisés (plastique, fer, bois) mais aussi de votre région (humide, chaude, etc…) et surtout de votre ou vos compagnons. Sont-ils respectueux des clôtures ou non?

Clôture en bois : bien traité le bois peut durer des années! Surtout dans une région humide, il faudra veiller à un entretien très régulier. Cependant, si vos piquets sont, comme les miens, plantés à même le sol, il y a de forte chance qu’ils pourrissent et cassent plus rapidement que prévu.

14225421_10210167910091972_5622607176797253965_n Piquet pourri à la base qui finit par se casser

Pour ma part, certains piquets ont 5 ans et tiennent toujours, mais on sent qu’ils commencent à « fatiguer ».

14238170_10210167909651961_2698740273359535670_n 14233050_10210167906531883_868523667595748351_n Piquet de 5 ans

14212808_10210167907291902_290870099165490559_n14199291_10210167906891892_9008055603917925292_n Piquet de cet été

Le vent est un gros ennemi qu’il ne faut pas négliger! Si vous décidez de faire toute votre clôture avec du bois comme celle-ci :

cloture bois

le vent peut casser vos planches lors de très grosses rafales!

Clôture en ruban avec piquet de bois : le tout a une bonne résistance face au vent. Ils peuvent se détendre mais je n’ai pas eu de ruban cassé juste à cause du vent. C’est plus lorsque mes grosses s’appuient dessus qu’il casse avec le temps. L’humidité et la pluie l’abîment pas non plus, il est enfin de compte bien résistant aux intempéries d’extérieur.

Clôture en ruban avec piquet en plastique : C’est la solution la moins solide. Le plastique casse facilement en prenant de l’âge. Ils supportent pas vraiment le vent qui les plie ou les déterre rapidement. Les chevaux ont vite fait de « pousser » et casser une telle clôture si elle est électrifiée par batterie. Cependant, elle a de très grande possibilité d’adaptation, et il est très facile de changer la forme d’un pré ou parc.

14183686_10210167906211875_883339994340565553_n Le piquet en plastique se déforme rapidement lorsqu’il y a un peu de tension sur ce dernier.

Clôture en ruban avec piquet en fer : C’est une version plus solide que celle d’au-dessus. Mais elle reste tout de même assez fragile face au vent, surtout si il est très important comme par chez moi. Le gros inconvénient du piquet en fer, c’est qu’il fait prise de terre si jamais le ruban le touche.

Il ne faut pas oublier aussi l’usure des rubans, qui selon la marque et la résistance, tiendront plus ou moins longtemps. Cependant, n’oubliez pas que plus vous le prendrez large, plus il y aura résistance au vent et il se distendra. A vous de faire la part des choses selon l’intensité du vent.

Pour ma part, je commence à investir dans ce genre de piquet dès que mes anciens lâchent :

14222081_10210167905971869_3460974937993798506_n 14222330_10210167905371854_4313108350776220699_n

Une version plus solide et qui, vue que la base est en métal, ne devrait plus pourrir par le bas! Normalement, avec ça, l’espérance de vie de ma clôture se verrait allonger. A voir dans le temps!

 

Le véto est passé!

OUVRE BOUCHE

Ca y est, le véto est passé cette après-midi. Vraiment très sympa celui que j’ai eu, je demanderais à ce que ce soit lui qui passe maintenant.

On a parlé un peu des vaccins, car malheureusement l’année dernière je n’ai pas pu les faire dans les temps et on a conclu que mes grosses n’avaient pas besoin d’avoir celui de la pneumequine.

On a également fait les dents. Coccinelle a été tranquillisé vue son côté stressé et peureuse.  Elle a de très belle dent, bien alignée! Pas de dent de loup😀  Bon, il y a encore pas mal de dent de lait, aussi il faudra surveiller quand elles tomberont… Après aucune blessure au niveau des joues pour cause de grosse irrégularité. Il y en avait un peu, mais rien de dramatique. Prochaine visite dans deux ans pour les dents pour ma Coc’s!

Pour Rytminka, vue qu’elle avait été vue il y a deux ans, il a refait un limage rapide. Pas de tranquillisant pour ma warrior, qui a un peu bougé, mais rien de bien méchant. Aucun soucis pour ma belle, qui a de bonne dent aussi. Pour le véto, elle peut rester 3 ans facile sans que quelque chose soit à refaire.

Le tout s’est fait dans le calme, ça fait plaisir, je n’ai pas eu a batailler!

Mise en place d’une pompe.

Étiquettes

, , ,

C’était le projet de l’année. Notre ancien système d’eau ne tenait plus la route.

coin eau chevaux

La pompe à main rendait l’âme un peu plus chaque année. L’on passait notre temps à trouver des système D pour la réparer et la remettre en état jusqu’au prochain moment où autre chose allait céder. Puis le temps que la réparation se fasse, l’on devait charrier l’eau. Et 160 litres a transporter quotidiennement et parfois en plein hiver avec un champ plein de boue, c’était usant.

Du coup, l’on a installé une pompe électrique premier prix qui suffit amplement pour remplir les deux poubelles de 80 litres. L’on a fait un petit cabanon autour afin de protéger la pompe des intempéries.

14067546_10210031062110858_8900517101635428238_n

J’ai également bien calé les poubelles d’eau pour que Coccinelle ne le les renverse pas

14088508_10210031063710898_2729772317313226584_n

Le tout fait quand même bien plus propre et jolie.

 

Balade avec Ryry

Étiquettes

, ,

ryry3

Ca faisait quelque temps que je n’étais pas sortie en balade avec Rytminka. Il faut dire que je me limitais pas mal au niveau des itinéraires du coin, qui, à mon sens étaient assez restreint. Je savais que je pouvais tenter deux ou trois autres trucs, mais je n’ai jamais osé « sauter » le pas.

Mais voilà qu’aujourd’hui il y a un vent assez fort par chez moi, le moment idéal pour moi de partir en promenade avec ma grosse Ryry sur des sentiers encore inconnue pour nous. Pourquoi attendre d’avoir un vent avec des rafales à 80km/H? Parce qu’il me faut longer une petite partie de route bien passante en plein été et surtout un Samedi, mais aussi parce qu’il faut passer par une piste cyclable sur plusieurs centaines de mètres et que je n’avais pas envie de croiser des dizaines de cyclistes, et que le vent allait m’aider à avoir une certaine tranquillité.

Je pars donc retrouver ma grosse et je la prépare. J’emmène mon gros, une longue balade lui fera du bien et en même temps ma Ryry sera plus « sereine ». Je commence à pied, et l’on arrive vite sur la voie passante. J’attache mon chien et hop en route. Vue le vent pourri, la route est très tranquille et c’est tant mieux. On arrive enfin sur un chemin et je lâche le fauve (mon chien) et monte Ryry.

Bon, elle est stressée, du vent, un endroit où on va une fois dans l’année et un chien qui part se baigner direct et qui fait le fou dans l’eau. Je lance la miss, elle est tendue et je me fâche un peu pour qu’elle marche droit. Puis on fait un peu de trot assez rapidement car le terrain le permet et contrairement à mes attentes, Rytminka ne part pas comme une fusée mais me fait un trot à la limite du pas…

Bon, on ne va pas s’en plaindre. Elle me fait un gros écart à cause de rubans qui volaient au vent, mais ce fût très gérable. On arrive au bout du chemin et je dois donc faire une partie sur la piste cyclable. Je redescends, rattache le gros au cas où (finalement on croisera pas un chat) et on continue. Puis une fois cette partie finie, le vent étant vraiment trop chiant, je ne continue pas sur le canal, et je pars dans la partie boisée. Je relâche mon chien et remonte ma jument et nous voilà partit à l’aventure.

ry6

On découvre les lieux, des nouveaux passages aussi. Ma ryry est tendue, elle ne connait pas et garde un oeil sur mon gros qui ouvre la route. On ne sent plus le vent du tout et la balade devient vraiment agréable. Le coin est vraiment jolie et je prends quelques clichés sur ma Ryry impatiente qui ne veut pas rester en place.

ryry8

ry4

On continue la balade et on retombe sur un chemin qu’on connaissait et l’on rentre tranquillement jusqu’au pré. On traverse notre petite rivière Rytminka fait la folle comme d’hab et on a fini par un petit trot dans le champs.

ryry ryry 1

Une très belle promenade de 1h40 pour 8km quasiment. Un beau petit parcours mine de rien. Je pense qu’une prochaine fois on partira de l’autre côté, mais là on aura pas la possibilité de se mettre à l’abri du vent donc faudra trouver le bon jour.

 

Sauver un cheval de la boucherie.

cocci

Aujourd’hui je m’attaque à un vaste sujet : celui des chevaux destinés à la boucherie et que des associations et/ou particuliers sauvent.

Dans ce vaste monde du sauvetage on trouve de tout et à petit prix. Pour ma part, j’ai déjà sauvé un cheval de la boucherie : Coccinelle et une chose est sûre mon choix de sauver un cheval était mûrement réfléchis. 

Le gros soucis avec ses urgences boucheries, c’est qu’un grand nombre de particulier ne s’y connaissant pas particulièrement en chevaux ou n’ayant pas un très gros niveau équestre se lance dans l’aventure parce que le cheval/poney n’est pas si cher que ça.

En effet, leur prix tire vers le bas, cependant il faut bien comprendre qu’a ses prix la les chevaux vendus ont soit un soucis de santé (mineure ou non), soit ils sont jeunes et donc non débourrés, soit pour bon cavalier car très vert dans le travail ou vieux (pré-retraite/retraite).

Alors bien sûr il y a des exceptions, des chevaux jeunes parfait pour débutant, mais cela représente un très maigre pourcentage….

Du coup, ces chevaux ils sont pour qui??

  • Pour les bons cavaliers qui ont le temps et la technique nécessaire pour gérer de jeunes chevaux/ou chevaux verts dans le travail. Des cavaliers capables de faire ressortir le meilleur du cheval et savoir qu’elle discipline est faite pour lui.
  • Pour les amoureux des chevaux qui n’ont pas de réel « projet » pour le cheval en question. Avec Coccinelle je me trouve dans ce cas là. Quand elle a été sauvé, le but premier était de tenir compagnie à ma jument Rytminka. Aujourd’hui je la débourre en souhaitant en faire une jument d’extérieur (balade), mais si ça ne colle pas ou que ça ne marche pas, et bien elle restera tranquillement au pré avec Ryry.
  • Pour des personnes étant prêt à mettre la main au portefeuille pour faire évoluer le cheval via un pro si ils sont dépassés ou n’ont pas la technique et qui souhaitent créer un vrai lien avec le cheval.

Il ne faut pas oublier aussi, que les annonces/fiches de ses chevaux ne sont pas fiables à 100% et que vous n’avez aucun recourt possible en cas de duperie (cheval plus vieux qu’annoncé, cheval boiteux, etc…). Autrement dit : réfléchissez bien avant de vous lancer. Sauver dans l’urgence apporte rarement du bon! Et surtout, sachez quand sauvant un cheval de la boucherie, un autre ira à sa place. Car le marchand ne va pas s’arrêter pour autant, une fois la place libéré, un autre entre… C’est triste, mais on ne peut pas sauver tous les chevaux de la boucherie.

 

L’on arrive doucement au bout.

DSCN7936

Ce matin séance avec Alain pour le débourrage de Coccinelle, cela faisait un petit moment que nous nous étions pas vue. Cela m’a permis de beaucoup travailler la miss de mon côté et les efforts paient doucement.

J’arrive a faire quelque chose d’assez « correct » en sac à patate avec Coccinelle. On s’entraîne à faire des petits parcours et elle se plie doucement aux petits exos que je lui demande. Je suis très à l’aise avec cette position de sac à patate, je n’ai plus la moindre appréhension, ni stress.

J’arrive à être dessus à califourchon mais nous n’en sommes pas encore au pas. Elle reste figée sur place, mais avec le temps et la répétition, je ne doute pas qu’elle finisse par se détendre et le mouvement en avant suivra.

Le cours s’est passé tranquillement, Alain a monté Coccinelle en extérieur et m’a donné de nombreux conseils pour que je puisse moi aussi arriver doucement au même niveau que lui. Les prochaines et dernières séances sont pour Septembre. J’ai donc un petit mois pour travailler ma Coc’s et continuer l’avancement de la monte.

Je suis sereine avec la miss. J’ai encore beaucoup à faire, je le sais mais je travaille tous les jours ou tous les deux jours en séance de 15-30min. Rytminka est laissée de côté, je vais essayer de reprendre de nouvelle chose avec elle prochainement, il va falloir trouver le temps!